The Song Of Achilles

The Song Of Achilles de Madeline Miller

gif

We were like gods at the dawning of the world, and our joy was so bright we could see nothing else but the other.

Quelle magnifique histoire. The Song of Achilles est un retelling du mythe d’Achille mais totalement inédit. Personnellement, je ne connaissais que vaguement l’histoire de ce héros. Qui n’a jamais entendu parler du fameux talon d’Achille ?

Pourtant, The Song of Achilles ne fait pas du tout part de cet aspect dans son intrigue. Ça m’a d’ailleurs un peu déstabilisée au début puisque c’était littéralement la seule chose dont j’étais certaine à propos de l’histoire. MAIS NON. Et c’est donc pour cela que ce livre est resté une véritable surprise tout du long.

Et quelle bonne surprise ! Je suis tombée sous le charme de Patroclus et de son histoire d’amour avec Achille même si ça me brisait le cœur de le voir souffrir en silence à cause de ce dernier. Il faut le protéger à tout prix, Patroclus est trop précieux pour ce monde !

gif

Ce que j’ai préféré dans ce livre, c’est sûrement la plume de l’auteure. Un mot pour la décrire : magique. Dès les premières lignes, j’ai tout de suite su que ce livre allait être un coup de cœur parce que l’écriture est juste sublime.

In the darkness, two shadows, reaching through the hopeless, heavy dusk. Their hands meet, and light spills in a flood like a hundred golden urns pouring out of the sun.

 J’ai moins aimé la seconde partie du bouquin. Je n’arrivais plus à me concentrer sur l’histoire ou à vraiment me préoccuper des personnages durant la guerre. J’ai trouvé ces chapitres moins intéressants et plus lents. Je me suis un peu ennuyée.

Mais passé ce cap, la fin du livre m’a complètement détruite. C’était exactement ce pourquoi j’étais là, ahah. Je savais que ça allait mal finir. On le sait tous. Les héros de la mythologie antiques ne meurent pas paisiblement.

gif

Les derniers chapitres étaient absolument déchirants et chargés d’émotions fortes. On sentait le pur désespoir des personnages, c’était hyper triste. La plume de l’auteure parvenait exactement ça et même plus. C’était juste wahou !

Spoiler (cliquer pour révéler)

Et j’avais très très envie de balancer le fils d’Achille du haut d’une grande falaise.

L’histoire d’amour entre Achille et Patroclus était la meilleure qui soit. Mais je ne pouvais pas m’empêcher de penser que Patroclus méritait mieux. Il était beaucoup trop gentil et adorable et parfait pour Achille.

J’avais juste envie qu’ils quittent la guerre, qu’ils oublient la destinée d’Achille et qu’ils aillent vivre heureux pour le restant de leurs jours sur une île déserte où personne ne pourrait les déranger ou se mettre en travers de leur amour. Même pas la mère d’Achille ! Parce que c’est sa faute si toutes ses mauvaises choses sont arrivées ! En plus, c’est une déesse hyper flippante ! Arrg. J’avoue quand même qu’elle s’est rattrapée à la fin du livre et j’ai beaucoup aimé ce revirement.

When he died, all things soft and beautiful and bright would be buried with him.

Une lecture riche en émotions. Difficile de rester de marbre devant une histoire aussi belle et tragique que celle d’Achille et Patroclus. J’ai eu quelques moments d’ennuies où j’avais envie que les choses avancent plus rapidement, mais sinon, j’étais complètement happée par l’histoire et par la magnifique plume de l’auteure.

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.