The Gentleman's Guide To Vice And Virtue

Montague Siblings tome 1, The Gentleman's Guide To Vice And Virtue de Mackenzi Lee

Love may be a grand thing, but goddamn if it doesn't take up more than its fair share of space inside a man.

Contre toute attente, ce livre n'est malheureusement pas un coup de cœur. Il avait pourtant tous les ingrédients nécessaires pour être un cinq étoiles ! The Gentleman's Guide to Vice and Virtue, c'est une fiction historique délirante remplie d'aventures se déroulant aux quatre coins du monde (plus précisément en Europe du XVIIème siècle, ahah), de personnages drôles et attachants, d'une adorable romances, de pirates et de bandits… Franchement, qu'est-ce qui pourrait mal tourner avec toutes ces merveilleuses choses ? RIEN. NORMALEMENT. UGH.

En lisant les premières pages du livre, je n'ai eu aucun mal à entrer dans l'histoire. Monty a une voix qui parvient à rendre le récit addictif très facilement. Drôle, sarcastique, narcissique mais surtout adorable, il était le narrateur parfait pour cette histoire. J'ai été conquise dès le début, persuadée que ce livre serait ma lecture phare de l'été !

It occurs to me then that perhaps getting my little sister drunk and explaining why I screw boys is not the most responsible move on my part.

J'ai passé un agréable moment en compagnie de Monty, Percy et Felicity. Trois personnages hyper attachants et hors du commun. Ils ressortent vraiment par rapport à leur époque et c'était hyper rafraîchissant. Le XVIIème siècle est connu pour être une époque où les gens sont très peu ouvert d'esprit, or, ce livre a réussi à nous proposer de la diversité. ET ÇA FAIT DU BIEN. Monty, notre  protagoniste extravagant, est bisexuel et fier de l'être, même si ce n'est pas le cas de sa famille (surtout de son père) ; Percy, le meilleur ami de Monty, est quant à lui gay et de couleur, sans oublier qu'il est atteint du trouble d’épilepsie, une maladie considérée comme une marque de démence à l'époque… ; et enfin, ma préférée : Felicity, la petite sœur de Monty ! Je l'ai adorée car elle était la force féminine incarnée. Intelligente, forte et capable : c'est ça qu'on aime ! Ce sentiment de fierté quand je lisais à propos de ses exploits… ahlala, je buvais toutes ses paroles ! SURTOUT CETTE PUNC-HLINE OMG :

“Just thinking about all that blood." I nearly shudder. "Doesn't it make you a bit squeamish?"
"Ladies haven't the luxury of being squeamish about blood," she replies, and Percy and I go fantastically red in unison.”

Ça aurait dû être un cinq étoiles. J'avais même tout préparé dans ma tête : je voulais commencer ma chronique en disant ABSO-BLOODY-LUTLY FANTASTIC. Parce que c'est le mot préféré de Monty. Eh oui, la petite référence ! Mais malheureusement ça ne colle pas avec ce que je pense de ce livre. Au final, comme je le disais, j'ai passé un BON moment en lisant ce bouquin. Mais sans plus. Quelle frustration. J'ai trouvé la romance adorable, mais parfois un peu trop… comment dire, elle m'a un peu trop fait lever les yeux au ciel ! C'était mignon, mais des fois très (trop) fleur bleu, sans parler du fait que pendant tout le bouquin, c'était ARCHI-ÉVIDENT que Monty et Percy s'aimaient plus que tout… et pouah, ça m'a un peu soulée de les voir tourner autour du pot comme ça. Ça aurait été davantage ambiguë, j'aurais dit "d'accord", mais là… ce n'était pas du tout subtile.

Concernant l'intrigue, je ne savais pas du tout dans quoi je m'embarquais dans ce livre, donc j'ai été agréablement surprise de voir que c'était quand même quelque chose qui sortait de l'ordinaire et qui semblait être une aventure plutôt excitante ! Mais j'avoue qu'à partir d'un certain moment, j'ai presque totalement décroché et je n'avais qu'une envie : qu'ils en finissent avec cette quête parce que #BORING. De plus, les pirates dans ce livre étaient complètement inutiles ? UGH. Difficile de dire à quoi ils ont servit dans l'intrigue. Je voulais de bons vieux pirates qui font peur mais à la place j'ai eu… des pirates amateurs qui ne sont pas des pirates et qui ne font pas peur et qui sont inutiles et qui n'ont même pas l'air badass, ni cool, ni rien. Bleh.

Bref. The Gentleman's Guide to Vice and Virtue reste un 3,5/5 ce qui est une BONNE note. Ce n'était simplement pas ce à quoi je m'attendais. Je ne sais pas exactement pourquoi la magie n'a pas opérée sur moi car je suis clairement dans la minorité, d'autant plus que normalement, c'est totalement le genre de livre que j'aime … Mais bon, il y a des mystères dans la vie qu'on ne peut pas résoudre…

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.