The Abyss Surrounds Us

The Abyss Surrounds Us tome 1, de Emily Skrutskie

gif

MEH.

J'avais choisi ce livre un peu au hasard dans mal PAL. Je voulais terminer l'année avec une dernière lecture mais comme il ne me restait plus beaucoup de temps, je me suis dit qu'il me fallait quelque chose d'ULTRA rapide. En d'autres termes : pas beaucoup de pagesThe Abyss Sourrounds Us était donc le meilleur choix avec seulement 273 pages. Donc YAY, j'ai rempli mon année de lecture jusqu'au bout mais malheureusement, pas en beauté !

gif

La couverture m'avait intriguée et le résumé me donnait définitivement envie de lire The Abyss Sourrounds Us : une histoire avec un côté sci-fi, des pirates, une romance F/F badass et des créatures des mers fabriquées par l'homme…

what. could. go. wrong.

Apparemment, beaucoup de choses ! L'histoire était plutôt bien partie, j'arrivais à voir tout le potentiel qu'il y avait derrière mais au final rien n'a vraiment été exploité à fond. Je me suis retrouvée très frustrée à la fin du livre parce que je ne me suis pas attachée aux personnages et je n'ai pas du tout été convaincue par l'univers dystopique proposé par l'auteure et ne parlons pas de la romance (heureusement qu'il n'y en avait pas énormément).

Cassandra est une dresseuse de créatures fabriquées/génétiquement modifiées en laboratoire : on les appelle les Reckoners. Les Reckoners appartiennent à des compagnies qui souhaitent avoir une protection pour leurs bateaux contre les nombreux pirates qui sillonnent les mers. Lors de sa toute première mission sur le terrain, Cassandra se fait enlever par des pirates sans merci et est forcée d'aller à l'encontre de tout ce en quoi elle croit : elle doit dresser un Reckoner pour qu'il protège le navire des pirates qui l'ont kidnappée alors que toute sa vie, elle a entraîné ces créatures à faire le contraire.

Les seuls personnages qui ont été assez développés pour que je puisse vous en parler sont Cassandra, la dresseuse de Reckoner, et Swift, une jeune pirate faisait partie de ceux qui ont enlevé Cas. J'ai bien aimé l'évolution de leur relation et j'ai trouvé que les pensées, les doutes de Cas étaient légitimes par rapport à sa situation : elle est dévastée mais elle ne se laisse pas abattre et tente de former un plan pour obtenir des informations sur les pirates. Sauf qu'elle va s'attacher à Swift et au fur et à mesure de leur voyage. Cas commence à comprendre la jeune pirate et son plan est peu à peu oublié. En revanche, j'ai trouvé un peu moins crédible le fait que Cas s'attache à Swift qui ne fait rien d'autre que d'être grossière avec elle.

Santa Elena, la chef des pirates, aurait pu être intéressante. À première vue, elle a l'air badass et cruelle. Bref, une vraie méchante. Mais finalement, j'ai trouvé qu'il y avait plus de blabla que de véritables faits. Je n'ai pas été convaincue alors que ç'aurait pu être un personnage important.

L'univers dystopique n'est absolument pas développé. On se pose plus de questions qu'on n'a de réponse. On nous parle vaguement d'états qui ont été divisés, qu'il existe des villes flottantes pour les pirates… ça manquait de descriptions pour que l'on puisse se représenter les décors.

Des idées fantastiques mais une intrigue mal menée, un univers et des personnages pas assez développés et originaux. J'aurai pensé qu'il y aurait au moins une amitié intéressante avec la créature nommée Bao (amitié homme/bête comme dans La Guerre du Lotus) que Cas est forcée de dresser pour les pirates, mais même là, j'ai été déçue car cette dynamique n'a jamais vu le jour. Petite déception pour The Abyss Sourrounds Us.

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.