Salt to the Sea

Salt to the Sea de Ruta Sepetys

image

How foolish to believe we are more powerful than the sea or the sky.

Que dire de ce magnifique livre ? Salt to the Sea est une lecture poignante qui ne vous laissera pas de marbre. C'est le premier livre de Ruta Sepetys que je lis et je suis complètement sous le charme. L'histoire est bouleversante et est racontée de manière unique.

L'écriture est superbe. Je suis tombée sur beaucoup de passages qui m'ont profondément touchée et ç'a été très difficile de n'en choisir que quelques uns pour ma review. J'aurais cité tout le livre, si ç'avait été possible, ahah !

Je n'avais jamais lu de fiction historique auparavant et encore moins se déroulant durant la 2nde Guerre Mondiale. Ce n'est tout simplement pas le genre de livre qui m'attire le plus. Néanmoins, j'ai décidé de donner une chance à Salt to the Sea parce que j'en ai beaucoup entendu parler et les avis étaient pour la majorité très positifs. Une très belle surprise ! Je n'ai pas été déçue le moins du monde, et pour tous ceux qui sont réticents à l'idée de lire une fiction historique, je vous conseille vraiment de lire ce livre qui vous fera vite changer d'avis !

Je ne suis pas une mordue d'histoire, donc c'est sans surprise que je n'avais jamais entendu parlé de la tragédie qui fait l'objet de ce livre. Il s'agit du naufrage du bateau Wilhelm Gustloff transportant dix fois plus de réfugiés qu'il ne pouvait en contenir... Les pertes sont incommensurables. Et dire que tout le monde connaît l'histoire du Titanic mais que personne ne parle de ce triste événement !

J'ai adoré la manière dont l'histoire était racontée, alternant 4 points de vue. Ce n'était pas du tout confus : les voix se démarquaient les unes des autres afin de ne pas perdre le lecteur en cours de route ! Chaque personnage était d'origine différente ce qui faisait toute la diversité de ce livre. J'ai trouvé que chacun de leurs chapitres étaient hyper intéressants ! J'ai adoré en apprendre plus sur eux et leur passé.

Shame is a hunter

Emilia. Elle est Polonaise, et n'a que 15 ans. J'ai beaucoup aimé sa relation d'amitié avec Florian elle le considérait comme son chevalier, son sauveur. C'est une fille très touchante et adorable, qui a sens du sacrifice hors-norme.

Guilt is a hunter

Joana. Elle est lituanienne et a 21 ans. C'est une infirmière et elle souhaite aider tout le monde, bien que ce soit impossible et ça l'affecte beaucoup. Elle est encore jeune mais a été précipitée dans ce monde de guerre et de sang trop tôt.

Fate is a hunter

Florian. Il est Prussien et a 19 (ou 20?) ans. Au début, c'est un garçon très mystérieux et renfermé sur lui-même. Mais au fil de l'histoire, il va se dévoiler et AAAH. Je l'ai adoré, il est génial ! Il était tellement gentil avec Emilia et savait y faire avec les enfants, c'était trop mignon ! La romance entre lui et Joana était la meilleure chose qui soit, j'aurai aimé en voir un peu plus… mais c'était si parfait !

Fear is a hunter

Alfred. Il est Allemand et pro-Hilter. Dans un sens, j'avais un peu de peine pour lui parce que tout le monde le prenait pour un imbécile et se moquait de lui. Mais en même temps, ce type était un peu un sociopathe et il ne pensait qu'à lui. Donc ma compassion pour lui fut très réduite ! Ses chapitres étaient sous forme de lettre qu'il se disait dans sa tête (il ne les écrivait pas) et j'ai trouvé que c'était assez intéressant d'en apprendre un peu plus sur lui et sur la personne à qui ses lettres étaient adressées au fur et à mesure qu'on avançait dans l'histoire.

His smugness was annoying. This was the type of man who looked at a picture on the wall and instead of admiring the photo, looked at his own reflection in the glass.

Il y avait aussi d'autres personnages mais on n'avait pas accès à leurs points de vue. Il y avait Le Poète à la Chaussure, il pouvait deviner l'histoire de n'importe qui rien qu'en examinant leurs chaussures ; Klaus, le petit garçon de 6 ans qui a perdu toute sa famille et qui considère Le Poète comme son grand-père (trop chou) ; Eva la Géante ; Ingrid, une femme aveugle mais qui voyait toujours plus que les autres (ma préférée !).

I wept because i had no shoes,
until I met a man who had no feet. 

Tous ces personnages, secondaires ou pas, ont contribué à faire de ce livre une histoire bouleversante et inoubliable !

Les descriptions et les petits détails laissés par l'auteure nous on permis de mieux nous plonger dans cette triste période. J'ai trouvé que cela consolidait la crédibilité des scènes ainsi que les émotions des personnages. Ce sont ces petits détails qui nous font frémir d'effroi et de chagrin.

A woman nearby fell to her knees, sobbing. “They say I can only choose one child for the ship. How can I choose? Please don't make me choose.”

L'intrigue et bien menée, l'histoire ne se passe pas QUE sur le bateau. Loin de là ! Et une fois qu'on y est, tout s’accélère et impossible de nous arrêter. J'ai trouvé que les chapitres étaient, en général, assez courts et, personnellement, j'ai adoré la façon dont ils étaient découpés. J'ai totalement adhéré au rythme que prenait le récit grâce à ça car plus les chapitres sont courts, plus j'ai envie de lire ! Résultat : j'ai dévoré Salt to the Sea en seulement deux jours.

All the little duckies with their heads in the water
Heads in the water
All the little duckies with their heads in the water
Oh, such sweet little duckies.

Si vous n'êtes pas déjà convaincu de lire ce livre, je ne sais pas ce qu'il vous faut de plus ! Salt to the Sea est une vraie perle!

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.