Red Rising

Red Rising Saga tome 1, Red Rising de Pierce Brown

I am no martyr. I am not vengeance. I am Eo’s dream.

L’une de mes principales résolutions de 2018, c’était de donner une seconde chance à Red Rising.

gif

#déterminée

J’avais DÉTESTÉ ce livre, la première fois que je l’ai lu. Je n’avais d’ailleurs pas réussi à le terminer. Je m’étais arrêtée à environ 65% du livre. SOIXANTE. CINQ. POURCENTS. Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais quand on abandonne un livre passé le stade des cinquante pourcents, c’est qu’il y a un vrai problème. Vous pouvez lire ma première chronique de rageuse tout en bas de cet article.

Bref. J’avais peur de reprendre ce livre. Mais pourtant je l’ai fait. Wow.

PARCE QUE. Parce que j’ai entendu tellement de bien de cette série. C’était juste une torture de voir tous ces gens aimer Red Rising. Après, je suis bien consciente que je n’ai pas les mêmes goûts que la plupart. Ça s’appelle la diversité, merci, au revoir. Mais là, il s’agit de gens que je suis sur Goodreads et qui ont à peu près les mêmes attentes que moi dans un livre. DONC. Conclusion, il fallait que je relise ce bouquin illico parce que ce n’était juste pas possible que je n’accroche pas ! JE REFUSE.

gif

J’ai eu tellement raison de relire ce livre. MON DIEU. Je suis trop contente. Ça m’était déjà arrivé pour la série The Raven Cycle de Maggie Stiefvater, mais honnêtement, je pensais que c’était un coup de chance. Je ne pensais pas que ça allait le faire pour Red Rising AUSSI. MAIS SI. Je suis finalement tombée amoureuse de ce livre.

Je pense que le facteur principal qui m’a poussé à abandonner ce livre la dernière fois, c’était mon humeur sur le moment. Je ne devais pas être dans une période propice à la lecture. C’était durant la période scolaire donc cela a peut-être joué. Enfin bref, qui sait. Ce qu’il faut retenir dans tout ça c’est que j’ai finalement adoré ce livre, sans doute parce que je savais à quoi m’attendre. J’étais prête. En plus, je l’ai lu pendant que j’étais en vacances, à tête reposée. Toutes les conditions étaient réunies pour que ce soit un succès !

Mais bon, assez parler de moi. PARLONS DE RED RISING. On est là pour ça. J’ai trop de choses à dire donc on va abréger avec une LISTE DE CHOSES QUE J’AI AIMÉES :

gif

  • Cassius. Je l’ai juste trop aimé. Un vilain qui était, à la base, gentil ??? JE SUIS CONQUISE.
  • Sevro. Le plus adorable de tous !
  • Mustang. Je suis assez surprise de l’avoir aimée. C’est rare que j’aime autant un love interest. Mais justement, je pense que le fait qu’elle ne soit pas JUSTE là pour la romance (d’ailleurs, il n’y en a quasiment pas dans ce livre YAY) m’a beaucoup plu. Elle est juste ultra badass et intelligente.

gif

  • Les surnoms adorables tels que The Reaper ou The Jackal. Sachant que ce dernier a été choisi parce que la particularité du chacal c’est qu’il serait prêt à mâcher ses propres pattes s’ils se retrouvait pris dans un piège. Délicieux.
  • CE LIVRE EST JUSTE ÉPIQUE. J’avais l’impression de lire un livre à propos des héros dans la mythologie grecque.
  • Du sang. Du sang partout. Red Rising n’est définitivement pas du YA.
  • Qui aurait cru que se cacher à l’intérieur d’une carcasse de cheval pourrait autant rapprocher des gens ? N’est-ce pas adorable ?
  • Si je devais résumer ce livre en quelques mots : Hunger Games rencontre Game of Thrones rencontre Percy Jackson dans l’espace. On ne peut pas faire mieux, c’est exactement Red Rising. C’est la meilleure combinaison possible !
  • Pax est le plus adorable de tous² et je pleure
  • DES PLOT TWISTS DE PARTOUT. Il y en a un là. Là. Puis là aussi. ET LÀ. Partout je vous dis. Que de rebondissements et de révélations à couper le souffle.

  • En refermant ce livre, j’avais l’impression d’être vidée. C’est comme si j’avais lu 38 livres d’un coup. Alors que non ?? Je n’en ai lu qu’un seul ?? Et c’est la meilleure des choses qui soit ! Tellement de choses se sont produites dans ce bouquin. C’EST FOU. Pas le temps de s’ennuyer, ça c’est sûr.
  • J’aime beaucoup Darrow ! #SHOCKING Je l’avais détesté pendant ma précédente lecture mais là, ça allait beaucoup mieux. Disons que pendant 90% du temps je l’ai adoré, il est génial, c’est le meilleur. Et pendant les 10% restant…. Il est juste TROP parfait. Les gens veulent littéralement embrasser ses pieds, construire une statue à son effigie ??? Okay, il a accompli des choses incroyables, mais faudrait peut-être pas abuser non plus.

gif

Ce qui m’amène à ma LISTE DE CHOSES QUE J’AI MOINS AIMÉES :

  • Comme je viens de le dire à l’instant, le fanatisme autour du personnage de Darrow m’a parfois dérangée. D’un autre côté, je comprends que ça puisse coller au style du livre que je décrirais d’épique !
  • Les phrases sexistes telles que “Kieran bawled like a girl”, “a wretched, womanish thing”, etc. J’ai vraiment du mal à accepter ce genre de comparaisons dégradantes. Honnêtement, ça n’a rien apporté à l’histoire.

gif

Conclusion : je suis très heureuse d’avoir donné une seconde chance à Red Rising. J’espère que ma chance ne me laissera pas tomber lorsque je lirai la suite ! 

Mon avis lors de ma première lecture (cliquer pour révéler)

gif

Arrg. Pourquoi. POURQUOI.

Ce livre… tout le monde semble être fan de Red Rising. Et je comprends pourquoi, c'est aussi le genre de livre que j'adore habituellement. Dans le style Hunger Games rencontre Game of Thrones (mélange de sci-fi et de fantasy dans un univers dystopique I'M SOLD), j'étais sûre à 100% que j'allais adhérer. Il n'y avait tout simplement aucune raison pour que ça ne plaise pas. J'ai décidé de finalement me lancer car la trilogie prenait la poussière dans ma PAL depuis quelques temps et quand j'ai commencé ce livre, j'ai tout de suite pensé que c'était un solide début

… mais en continuant ma lecture, je me suis progressivement rendue compte que je ne parvenais plus à accrocher à l'histoire. C'était très bizarre car j'avais beaucoup aimé la première partie.

J'ai beau me triturer l'esprit pour comprendre ce qui cloche dans Red Rising mais j'ai vraiment du mal à trouver une simple réponse. Qu'est-ce qu'il y a eu de si mauvais pour que cela me pousse à abandonner ma lecture ? J'ai envie de dire que ce n'est pas la faute du livre, mais plutôt la mienne, car Red Rising n'est pas MAUVAIS. Au contraire. Je pense que les nombreux avis positifs peuvent en témoigner, ahah (MÊME RICK RIORDAN A MIS 5 ÉTOILES). C'est juste que ça n'a pas fonctionné avec moi. ET JE ME SENS TERRIBLEMENT SEULE.

gif

Bref, comme je le disais, ce livre n'est pas nul. Je vais juste tenter d'expliquer pourquoi ça n'a pas marché pour moi (même si c'est très difficile à déterminer !).

  • Darrow. Le personnage principal ne m'a juste pas convaincue. Au début, j'étais plutôt optimiste. Darrow est un Rouge, une caste qui se situe tout en bas de la hierarchie. Les Rouges travaillent jours et nuits dans d'horribles et dangereuses conditions, ce sont les esclaves de la société. J'ai bien aimé son personnage (au débuuuuuut), mais lorsqu'il rentre dans la rébellion et qu'il devient un Or ? Darrow n'est juste plus le même. LITTÉRALEMENT. Ce n'était pas seulement un changement d'apparence, c'était aussi un changement de personnalité ! Et je n'ai pas du tout adhéré. Darrow est devenu PARFAIT. J'ai compris qu'il devait changer pour pouvoir intégrer l'élite de la société. Oui, c'est logique mais j'ai trouvé qu'il avait changé au fond de lui. C'est comme s'il avait oublié ses origines. Il est devenu quelqu'un d'autre dont je ne suis pas parvenue à m'attacher. Et le fait qu'il repense quelques fois à sa femme, ugh… elle était juste un outil pour tenter d'humaniser Darrow, mais en réalité, ça ne collait plus du tout à ce qu'il était devenu donc ça m'a fait lever les yeux au ciel plus qu'autre chose.
  • Le rythme. J'ai trouvé assez étrange de trouver le rythme du récit aussi lent pour un livre comme ça. Plus l'histoire progressait, moins je m'y intéressais. À un certain point, je n'étais carrément plus investie dans l'histoire, j'étais comme imperméable à tout ce qu'il se passait. Mon attention s'est complètement envolée à partir du moment où les personnages se sont retrouvés dans cette sorte "d'arène". Je ne peux même pas vous faire un résumé de l'histoire puisqu'à partir de là, j'étais totalement ailleurs et tout était confus dans ma tête. NO COMPRENDO.

J'avais donc perdu très rapidement mon intérêt pour l'histoire ou pour les personnages… de plus, j'ai trouvé que certains trucs étaient beaucoup trop faciles. J'avais l'impression que tout était simple pour Darrow. Trop fort. Trop intelligent. Waou STAHP PLEASE. Et, je n'ai pas aimé la façon dont il a rejoint la rébellion, c'était à mon goût trop pressé, trop simple, pas naturel… je sais pas mais NOPE.

Je ne sais pas comment décrire la plume de l'auteur. Je l'ai trouvé belle mais, en même temps, je me demande si ça n'a pas également joué dans mon manque d'investissement dans l'histoire. J'étais très souvent perdue dans l'histoire et j'avais du mal à me représenter les choses… peut-être que c'était tout simplement à cause du fait que j'avais déjà décroché ? Ou peut-être que ça a réellement avoir avec l'écriture ? I'M CONFUSED.

Ahlala, vous pouvez pas savoir à quel point je voulais aimer ce livre. J'ai juste l'impression de ne pas avoir lu le même que tous les autres qui l'on adoré, ahah. C'est très frustrant d'être dans la minorité ! JE VOULAIS REJOINDRE LA FANDOM MOI. #sadface

gif

La seule chose que j'ai vraiment aimé était donc la première partie du livre, avant que Darrow ne rejoigne la rébellion (ce qui représente donc une très petite partie, ahah) ; j'ai bien aimé également le processus de sa transformation. C'était assez long mais j'ai trouvé ça intéressant car c'est quelque chose que je n'avais encore jamais vu dans un roman, en tout cas pas de cette ampleur (on lui change les os, les muscles, les YEUX, les cheveux, etc !) J'ai également été intriguée par l'univers, bien que ce style de société organisée sous formes de "castes" (je ne sais pas vraiment comment les appeler, ahah) associées à des couleurs n'est pas vraiment inédite (par exemple : les castes pour La Sélection de Kiera Cass, les factions pour Divergente de Veronica Roth et les districts pour Hunger Games de Suzanne Collins). J'ai trouvé le principe plutôt intéressant et complexe et c'est surtout le fait que l'histoire se déroule sur Mars avec une civilisation technologiquement très avancée qui m'a plu. De plus, j'ai bien aimé le fait que ce livre soit assez sanglant et violent #psychopathe même si c'est vrai que je n'étais pas assez investie dans l'histoire pour vraiment être choquée par les morts ou les blessés…

Une très très très grande déception.

DNF 65%

 

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.