Now I Rise

The Conqueror's Saga tome 2, Now I Rise de Kiersten White

 

Hold hands with the devil until you are both over the bridge.
Or kill the devil and burn the bridge so no one can get to you.

 

Je vais me répéter par rapport à ma review de And I Darken, mais il faut que je le dise : cette série possède des couvertures absolument magnifiques. JE SUIS ÉBLOUIE. Et je suis très heureuse que la beauté de ces couvertures reflètent la beauté de l'histoire et des personnages. J'avais aimé And I Darken bien que je ne m'attendais pas à un tel récit et, je trouvais d'ailleurs que ça manquait un peu d'action. En effet, la série est davantage concentrée sur les personnages et leur développement plutôt que sur l'intrigue (même si elle est bien présente, ne vous inquiétez pas !). Bref, en lisant Now I Rise, je savais parfaitement à quoi m'attendre et je me suis donc beaucoup plus prise à l'histoire que dans le tome précédent. DU COUP. JE SUIS TROP CONTENTE. Parce que j'ai ADORÉ. Et maintenant je me demande vraiment comment j'ai fait pour ne pas autant aimer And I Darken : je veux le relire immédiatement pour changer ça !

Dans Now I Rise, on suit toujours le point de vue de nos merveilleux personnages : Lada et Radu. Anw, ils m'avaient tellement manqué ces deux-là, quel bonheur de retrouver mon adorable petit Radu et ma féroce petite Lada. Je les aime tant. Ils sont tellement différents l'un de l'autre, je ne saurai pas les départager, je les aime tous les deux à égalité !

Nos protagonistes sont séparés durant tout le bouquin ; on suit donc deux intrigues complètement différentes ! Une concernant Radu qui joue le rôle d'espion pour Mehmed au sein de la ville de Constantinople ; l'autre concernant Lada qui est toujours aussi déterminée à devenir Prince de Wallachia, son pays natal. Les deux points de vue étaient tout aussi intéressants l'un que l'autre. Là encore, je ne saurais les départager car ils sont tellement opposés et tout aussi captivants. Seul petit bémol, j'ai trouvé que cette alternance de points de vue d'un chapitre à l'autre rendait les deux histoires assez difficiles à suivre parce qu'on était sans arrêt balancés d'un récit à l'autre : pas le temps de faire "ouf" que l'on changeait radicalement de point de vue et de décor. Je m'y suis faite au bout d'un certain temps mais c'est vrai que c'était un peu dommage. En même temps, je ne vois pas comment l'auteure aurait pu faire autrement pour raconter ces deux histoires sans trop nous perdre, ahah.

Lada m'a tellement impressionnée. Pleine de ressources, brutale et cruelle à souhait lorsqu'il s'agit de faire face à ses ennemis mais adorable et aimante lorsqu'il s'agit de ses soldats. On voit qu'elle lutte toujours pour trouver sa place au sein d'une société où les femmes n'ont pas leur place dans les champs de bataille. Je suis tellement fière d'elle pour tout le chemin qu'elle a parcouru et la façon dont elle a géré les choses dans ce tome, c'était assez jouissif, ahah. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et n'hésite pas à remettre à leur place tous ceux qui s'opposent à elle.

 

No one will be more brutal than me. No one will be more ruthless. And I will never stop fighting.

 

Radu, quant à lui est en terrain ennemi. Toujours éperdument amoureux de Mehmed, il ferait tout pour lui. C'est pourquoi, lorsque ce dernier lui confie la mission d'infiltrer la ville de Constantinople afin de sécuriser sa victoire, Radu ne se le fait pas demander deux fois… malgré le danger que cette mission représente. Mon petit Radu est tellement fort pour s'intégrer qu'il se fait tout de suite des amis et tombe même amoureux d'un de ses ennemis. Ça m'a réchauffé le cœur mais ça m'a aussi BRISÉ le cœur. Anww, Radu… Il ne savait plus où placer sa loyauté et remettait même en question les ordres de son précieux Mehmed (ce qui était un exploit pour lui !). Le développement du personnage de Radu était tellement magnifique, j'ai adoré. Aussi, ce que j'aime beaucoup dans cette série, c'est la façon dont l'auteure dépeint la religion, surtout à travers le personnage de Radu qui y trouve la paix et la sérénité. Je ne suis pas quelqu'un de croyant et donc je n'ai jamais aimé tout ce qui concernait ce sujet et encore moins, lire un livre où cet aspect est très présent… mais honnêtement, jusqu'ici, And I Darken et Now I Rise m'ont réellement ouvert les yeux. Et j'aime beaucoup le fait que la sexualité des personnages ne soit pas remise en question par rapport à leurs croyances, c'est tellement rafraîchissant et très inspirant.

 

Nazira grabbed his arm, spinning him around to face her. She was livid. “Do you think my love of Fatima is wrong?”
He held up his hands. “No! No.”
“God encompasses more than any of us realize. The peace I feel in prayer is the same I feel when I am alone with Fatima. The clarity of fasting is the same I have when we work side by side. When I am with Fatima, what I feel is pure and good. I cannot imagine a god who hates anything that is love, any way we find to take tender care of each other. I want you to find that same love, and I never want you to hate yourself for any love that is in you.” She pulled him close and he let her, wondering if it was possible for him to ever have the clarity and purity of love that she had.

 

Now I Rise a dépassé mes attentes à de nombreux niveaux. La fin était géniale, j'ai juste envie d'avoir le troisième dans mes mains aussi vite que possible. Je ne suis pas prête à quitter ces personnages adorables et tourmentés !

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.