Mockingjay

The Hunger Games tome 3, Mockingjay de Suzanne Collins

(deuxième lecture)

gif

But there are much worse games to play.

Je crois que je ne me remettrai jamais de cette conclusion. La première fois que j’ai lu La Révolte, je me souviens d’avoir refermé le bouquin bouche bée. C’est durant ma deuxième lecture que je ressens finalement LA frustration.

Si vous avez lu ce livre, vous savez. Oh oui, vous savez TRÈS BIEN de quoi je parle. Nos personnages sont toujours aussi rudement mis à l’épreuve et ils ne sont pas très nombreux à s’en sortir. À mon grand et éternel regret.

Spoiler (cliquer pour révéler)

Je suis obligée de parler en spoiler parce que la mort de Finnick est un crime contre l’humanité. Tuer un personnage comme lui de cette manière-là, c’est-à-dire en même pas une phrase, c’est juste… ugh. Je peux pas. Ce que je reproche à la mort de Finnick, c’est surtout l’”après” car je trouve qu’il n’est pas assez pleuré. On dirait qu’il est aussitôt oublié.

J’avais le cœur déchiré la première fois, mais là je suis tout simplement dégoûtée.

Et comme si ce n’était pas suffisant, il y a la mort de Prim ! Bon, celle-ci, je l’approuve déjà plus. Elle est plus complexe puisque il s’agit en réalité de l’œuvre des Rebelles. Et surtout lorsqu’on voit les retombées sur Katniss, ça nous prend vraiment aux tripes. Lorsqu’elle retrouve Buttercup on voit que c’est le coup de grâce pour elle. Cette scène me fait pleurer à chaque fois parce que je ressens la souffrance de Katniss comme si c’était la mienne.

Aussi, je n’ai toujours pas digéré la confirmation de la mort de Cinna à travers une brève réplique dans un dialogue. Je trouve que sa mort a également été bâclée.

Ce que j’ai le plus aimé dans ce livre, c’est l’évolution psychologique des personnages. On voit Katniss sombrer de plus en plus dans la dépression. Son comportement et ses pensées sont tellement crédibles, ça rend l’histoire encore plus réelle.

Quant à Peeta, il change radicalement de personnalité. En général, je n’aime pas ce genre de processus dans les livres, mais dans La Révolte, je trouve ça bien fait. On découvre une nouvelle facette de sa personne, une qui n’est pas complètement folle amoureuse de Katniss, et ça fait du bien. Mais ça nous fait aussi du mal parce qu’on ressent le conflit intérieur de Peeta. Qu’est-ce qui est vrai et qu’est-ce qui ne l’est pas ?

Les personnages en ont tellement bavé dans ce tome. J’ai l’impression d’avoir couru le marathon en refermant ce livre. J’étais tellement à fond dans leurs aventures. Bref, je suis toujours impressionnée par la complexité des personnages et leur évolution.

À part Gale. Gale :) ne :) sert :) à :) rien. :)

Je dois avouer que le troisième tome de la trilogie n’est pas mon préféré. Le début est assez lent. On suit surtout Katniss au sein du District 13 et on la voit se faire belle pour tourner des court-métrages. Bien entendu, il se passe toujours des choses pour nous garder en haleine, mais les activités de nos personnages entre ces événements sont assez ennuyantes.

gif

Ce que je préfère dans Hunger Games, c’est justement les Jeux. Voilà pourquoi j’aime mieux les tomes précédents : dans ce bouquin, il n’y en a pas. La dernière partie de La Révolte peut éventuellement s’apparenter aux Hunger Games, mais malheureusement, je n’aime pas autant que les VRAIS jeux. Sorry.

Pour conclure, ce tome est le plus faible de la trilogie à mon avis. Trop de morts bâclées et un début un peu lent pour moi. Toutefois, les personnages relèvent le niveau car ils sont toujours aussi complexes et attachants, il y a des rebondissements à vous couper le souffle, des larmes et du sang, de l’action et des petites touches d’humour. Tout cela pour passer un agréable moment malgré quelques petites fausses notes.

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.