Daughter of Smoke & Bone

Daughter of Smoke & Bone tome 1, de Laini Taylor

Once upon a time, an angel and a devil fell in love.
It did not end well.

1.png

Bon bah je viens juste d'ajouter ce livre dans mes coups de cœur de l'année.

Je n'avais littéralement AUCUNE idée de quoi ce livre allait parler. Lire les résumés, c'est surfait voyez-vous. Je me doutais, cependant, que ça allait parler d'anges car la couverture française était assez explicite à ce sujet (surtout avec le nom de la série en vf "La Marque des Anges", héhé). Sachant que je ne suis pas spécialement fan de ces créatures ailées, même si j'ai bien dû lire quelques livres sur ce thème il y a fort fort longtemps (Hush Hush et Unearthly), ce n'est plus du tout un critère que je recherche dans un livre.

Mais quelle belle surprise. Sincèrement, je suis époustouflée ! Daughter of Smoke and Bone était une révélation et ce, dès le premier tome, ce qui s'annonce très bien pour la suite !

Karou est une jeune fille de 17 ans, étudiante en art et vivant à Prague (eh oui, pour une fois que ça ne se passe pas aux USA comme pour 90% des livres YA). Elle a des cheveux bleus qui poussent naturellement de cette couleur et elle aime dessiner dans ses carnets d'étranges créatures qui pourraient bien être vraies… Karou ne peut s'empêcher de se demander qui elle est et d'où elle vient car elle n'a jamais connu ses parents. Mais depuis quelques jours, des traces de mains apparaissent sur les portes de maisons aux quatre coins du monde. Karou est alors sur le point de découvrir sa véritable identité…

C'est assez difficile de résumer ce livre car le mieux est d'y aller les yeux fermés ! Pour le moment, ça doit vous paraître assez nébuleux, mais en lisant Daughter of Smoke and Bone tout prendra sens. La meilleure des expériences vous attend : découvrir la véritable identité de Karou et les secrets du monde qui l'entoure.

J'ai trouvé ce livre tellement rafraîchissant, tellement unique et différent. Il ne suit aucun schéma particulier et c'était encore mieux de découvrir au fil des pages, sans savoir à quoi s'attendre et sans savoir où l'auteur souhaitait nous emmener. Ce livre était imprévisible. J'avais construit mes propres hypothèses concernant l'identité de Karou… mais en continuant ma lecture, je me suis vite rendue compte que j'étais loin de la réalité, ahah.

Karou est juste GÉNIALE. Je l'ai adorée ! Étant donné que c'est l'héroïne principale de l'histoire, c'est plutôt une bonne chose, ahah. Je l'ai trouvée super intéressante, notamment car elle était au centre de l'intrigue et que l'on cherchait son identité tout au long du bouquin (qui, en passant, est encore plus géniale que ce que je pensais au début). Mais là n'est pas son seul atout ! Karou était totalement badass durant tout le livre, mais aussi drôle et sarcastique… ohmondieu. Je ne sais pas si elle vient juste de devenir l'une de mes personnages préférés ??!

J'ai également beaucoup aimé le fait que la meilleure amie de Karou, Zuzana, soit très présente dans ce livre. Souvent, dans les romans fantasy, les amis ou la famille de nos héros sont un peu délaissés. Or, on voit que Zuzana reste dans la course un bon moment ce qui m'a fait très plaisir car j'ai adoré sa personnalité ! Elle est toute adorable et compréhensive ! J'ai également bien aimé le fait que Karou se confie, à un moment donné, à Zuzana sur la tournure fantastique qu'a pris sa vie. En même temps, c'était un peu difficile de toujours trouver de nouvelles excuses.

ET LEURS DIALOGUES ÉTAIENT HILARANTS. J'en peux plus. 

“We didn't break any laws.” She turned to Zuzana and switched to Czech. “It's no like there's a law against flying.”
“Yes there is. The law of gravity. […]”

La romance n'était pas ma préférée. J'avoue que ce n'était pas ma partie favorite de l'histoire car j'ai trouvé ça assez soudain. Bien que son origine nous est plus clairement expliquée dans la seconde partie du bouquin et qu'elle devient un peu plus prenante, j'ai trouvé que dans les deux cas, elle reposait trop sur le physique de nos deux personnages… C'est un peu dommage, néanmoins, ça ne m'a pas complètement bloquée sur le reste de l'histoire, donc tout va bien !

J'ai adoré l'univers créé par Laini Taylor. J'en suis tombée amoureuse. Ce mélange d'urban fantasy et de high fantasy (wow, j'ai appris que ça s'appelait du low fantasy) était totalement innovant et super captivant (pour moi, en tout cas). Le livre est découpé en deux parties distinctes : au début on voit l'héroïne principale évoluer dans le monde tel qu'on le connaît (à Prague, mais elle voyage aussi jusqu'au Maroc) ; puis, dans la seconde partie, on est plongé dans un univers fantastique, où la guerre entre les Anges et les Chimères fait rage. OUI. Vous avez bien lu, il y a des CHIMÈRES. Je ne suis pas spécialement fan des anges (comme je le disais plus haut), mais là, j'avoue que j'ai bien accroché… MAIS. J'ai tout de même préféré le concept des CHIMÈRES, ainsi que leur magie. Wow, j'ai adoré le système de magie avec des vœux ! C'était juste la meilleure chose qui soit.

Wishes are false. Hope is true. Hope makes its own magic.

Bien sûr, la plume de l'auteure a beaucoup aidé dans mon appréciation de Daughter of Smoke and Bone. Car l'écriture de l'auteure était tout simplement merveilleuse.

Have you ever asked yourself, do monsters make war, or does war make monsters?

(Depuis que je suis tombée sur cette citation il y a un an sur le net, j'en suis tombée amoureuse. Et je viens d'appendre qu'elle provenait de CE MAGNIFIQUE LIVRE. I'M SHOOK. J'aime ce livre encore plus maintenant.)

Des idées fantastiques, racontées de manière unique et captivante. Ohmondieu je suis tombée amoureuse de ce livre et de cet univers totalement nouveau et magique et palpitant.

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.