The Toll : l'époustouflante conclusion de la trilogie Arc of a Scythe

Arc of a Scythe tome 3, The Toll de Neal Shusterman

Its Done The Lord Of The Rings GIF

Quelle aventure, les amis. Je pense qu'il est juste de dire que cettre trilogie était une expérience unique. Ces livres m'ont fait beaucoup réfléchir et je ne les oublierai pas de si tôt. En effet, ce n'est pas souvent que l'on a de la chance de lire des livres aussi complexes et ingénieux tout en restant "digeste" si je puis dire.

Après ma lecture bouleversante de Thunderhead (cliffhanger !!!!), je n'avais qu'une envie, c'était de mettre la main sur cette conclusion. The Toll était un des bouquins que j'anticipais le plus cette année et ce n'est donc pas étonnant que je me sois jetée dessus dès sa sortie !

Cette fois-ci, j'étais pleinement préparée. Je me souvenais que ma lecture des deux premiers tomes m'avait parue très dense et longue, et qu'on nous introduisait pas mal de nouveaux personnages sans comprendre tout de suite quel rôle ils joueraient dans l'intrigue.

BUT NOW I KNOW. Donc, durant ma lecture de The Toll, je n'ai pas était gênée par cet aspect de l'histoire : je faisais pleinement confiance en l'auteur car je sais que tout se passe pour une raison !!

Encore un fois, ce livre m'a complètement retourné le cerveau. Je n'en attendais pas moins d'un livre de cette série. Tout était parfaitement calculé, j'ai juste trouvé ça FOU. Tous les petits détails des personnages, de leur personnalité, leurs relations, du monde utopique dans lequel ils évoluent… TOUT est magnifiquement orchestré pour nous offrir un bouquet final à couper le souffle.

On a des indices tout au long du livre pour nous guider vers la résolution de l'histoire mais c'était juste impossible de prévoir. Tout n'est que suspens et surprise et PLOT TWIST. J'adore.

Les parallèles entre notre monde et celui des scythes !!!! Je crois que c'est mons aspect préféré de ces bouquins, je trouve ça tellement intelligent. WAW. Si vous aimez ce genre de livre qui vous provoque et qui vous fait réfléchir, that's the one.

Spoiler (cliquer pour révéler)

Ce genre de parallèles que je trouve dingues :

  • Le fait que le Thunderhead soit comme un dieu et qu'il ne parle plus qu'à Greyson qu'il considère comme son fils (= Jésus ???).
  • Greyson qui fait croire qu'il est mort puis réapparaît plus tard, c'est un peu (beaucoup) comme la résurrection de Jésus ???
  • À la fin, Greyson qui était le seul à pouvoir parler au Thunderhead perd son contact (d'ailleurs, cette scène était vraiment poignante I CAN'T) et du coup, plus personne sur terre ne peut parler au Thunderhead : les humains vont alors peu à peu oublier son existence et cesser de croire en ce "dieu" qu'ils ont créé, ce qui correspond totalement à l'état actuel de notre société ???
  • Le Thunderhead envoie des hommes (décédés) coloniser d'autres planètes, c'est un peu comme s'il les envoyait dans "le ciel", c'est-à-dire au paradis. Une vie après la mort.
  • Et j'en ai sûrement oublié des tonnes…

On rencontre de nouveaux personnages durant notre périple et c'était vraiment intéressant d'en apprendre plus sur eux et de découvrir leur personnalité atypique, surtout Jerico Soberanis. Il s'agit d'un personnage gender-fluid et je l'ai trouvé vraiment adorable et rayonnant et super intéressant. Vraiment l'highlight de ce livre !

Au final, il y a pas mal de choses à dire sur ce livre (qui fait plus de six-cent pages quand même) mais bon, je ne vais pas pouvoir tout détailler parce que ça va faire trop, ahah. En tout cas, c'était une lecture fascinante. Cette conclusion était à la hauteur de mes espérances. Je suis vraiment heureuse d'avoir eu toutes les réponses dans les derniers chapitres, c'était vraiment quelque chose qui me tenait à cœur et Neal Shusterman ne m'a pas déçue.

Je ne mets pas la note maximale parce que je pense que la fraîcheur et la nouveauté qu'apportait le concept de ce livre s'est un peu affaiblie au bout du troisième bouquin (un avis purement personnel). Je n'ai pas été aussi émerveillée par cet univers que dans les premiers tomes malheureusement, mais ce n'est qu'un petit détail puisque tout le reste était parfait. Je ne pouvais pas espérer une meilleure conclusion pour nos chers héros.

Spoiler (cliquer pour révéler)

Les derniers chapitres où on voit ce que deviennent les personnages… oh mon dieu, mon pauvre cœur s'est serré si fort pour eux.

Pauvre Astrid qui se retrouve seule dans une navette spatiale et qui va devoir vivre pendant plus de MILLE ANS avec pour seule compagnie… un robot. Oh non, vraiment, c'était affligeant rien que le fait d'imaginer ça pour elle.

ET ROWAN ET CITRA. MAIS NON. MAIS VRAIMENT. Jusqu'au DERNIER MOMENT Neal Shusterman nous fait patienter pour leur réunion. Je ne dis pas que je les ship vraiment (je ne leur trouve pas une réelle alchimie) mais bon, même moi, je suis bien obligée d'admettre que c'était cruel.

La dernière phrase de Rowan quand Citra se réveille enfin m'a ACHEVÉE. Ohlala, c'était si pur et si beau. That's true love, folks.

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.