The Southern Book Club's Guide to Slaying Vampires : ce livre était bien trop dark pour moi

The Southern Book Club's Guide to Slaying Vampires de Grady Hendrix

OKAY. I HAVE THOUGHTS.

The Southern Book Club's Guide to Slaying Vampires m'a immédiatement séduite de par son packaging attrayant :

  • Il a un titre à rallonge, CERTES. Mais il annonce un concept quelque peu original (avez-vous déjà vu les termes Book Club ET Vampires réunis dans un seul et même titre ????)
  • La couverture est juste incroyable. Pour moi, elle respire le génie artistique, ahah. Eh oui, je suis sensible à ce genre de choses moi. Je ne saurais pas comment décrire ce sentiment, mais je trouve que cette couverture dégage quelque chose. Simple et efficace, tous les éléments du titre y sont illustrés. J'adore, j'adhère !!!!!!!
  • Le résumé confirme tout simplement les idées que je me faisais en voyant le titre et la couverture du livre (ce qui continue d'attester le GÉNIE de ce packaging). L'histoire se situe dans les années 90, dans un village de la banlieu sud, et clairement, ce livre semble bel et bien rassembler tous les clichés des parfaites mères de familles avec leurs robes à fleur et leurs petites manières, mais avec le twist suivant : ces femmes ne sont pas justes bien manucurées, elles font partie d'un club de lecture où elles lisent des mystères et des crimes et elles sont aussi complètement badass, prêtes à tout pour chasser le vampire qui menace leur village.

Ce livre s'est vite retrouvé en haut de ma pile à lire. J'aime les livres qui ne se prennent pas au sérieux, et celui-ci avait l'air d'être complètement what the fuck. Il mélange des éléments qui n'ont rien à voir ensemble, et j'étais tout simplement prête à voir où cela allait me mener. I was fucking ready.

Donc au début, j'étais littéralement comme ça :

Lady Gaga's New Boyfriend's Ex Wrote An Essay About Finding Out ...

Et vraiment, tout allait bien dans ce livre. TOUT. Certes, je le trouvais un peu gore par moment, mais je trouvais l'exécution bien faite, justement. Certaines scènes m'ont donné la chair de poule. J'ai vraiment senti que je lisais un livre d'horreur ahah. J'imaginais même très bien certaines scènes pouvant se retrouver véritablement dans un film d'horreur…

Le ton était légèrement humoristique par moment et je m'y attendais, et j'ai beaucoup aimé, ahah. Mais bon. C'était surtout GORE. Et creepy as fuck. Et c'est là déjà où je commençais à être peu rassurée, parce que le récit est tellement bien écrit que j'étais ultra investie dans les scènes avec moulte tension et omg j'en tremblais. SO CREEPY.

La suite de cet article contient des spoilers mineurs
Poursuivez votre lecture si vous souhaitez découvir pourquoi je n'ai pas terminé ce livre…

Le truc qui m'a fait arrêter net dans ma lecture, cependant, c'était la mention d'une scène de viol. J'étais bien trop ancrée dans l'histoire et trop attachée aux personnages pour pouvoir supporter ça. Et d'ailleurs, dans n'importe quel contexte, je ne pense pas que j'aurais supporté la lecture de cette "scène" non plus. Ça m'a juste trop dérangée. On ne voit pas la scène en elle-même, mais on voit ses conséquences et on n'a pas trop du mal à s'imaginer le reste.

J'ai senti que certaines scènes me mettaient mal à l'aise tout au long de ma lecture parce qu'elles étaient vraiment effrayantes et sous tension, mais celle-ci m'a mise mal à l'aise+++++ et bref. My soft heart couldn't take it anymore.

Je veux bien un Grand Méchant Vampire™ manipulateur, assassin qui tue des gens ou quoi. Mais un Grand Méchant Vampire™ qui devient un prédateur sexuel. Non, c'est trop pour moi. Fuck this shit I'm out.

bye gif

J'étais là pour du paranormal. Pas pour lire un bouquin qui se rapproche trop de la réalité, et surtout pas de CETTE réalité-là. Parce qu'en gros, pour l'instant, de ce que j'ai lu : ce "vampire" pourrait très bien être un violeur/serial-killer/psychopathe/drug-dealer (tout ce que vous voulez), le problème c'est qu'il pourrait s'agir d'un criminel qui existerait dans la vraie vie, sans aucun élément de fantasy. Where's the fun in that???

C'est tellement dommage parce que j'appréciais vraiment ma lecture jusqu'ici. J'étais investie, je voulais connaître la suite, les événements commençaient à s'accélérer et je m'extasiais sur les talents de l'auteur pour nous faire vivre de telles émotions fortes. But bro, it was too much for me. I'm out.

DNF @ 75%

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.