The Morning Show, saison 1 : le mouvement #MeToo au cœur de cette série poignante

The Morning Show saison 1, de Kerry Ehrin

Personne ne m'avait prévenue que cette série allait me mettre dans tous mes états ??? Je suis outrée. The Morning Show m'a complètement anéantie. Après cet épisode final, je me suis retrouvée à fixer dans le vide, me demandant comment la vie pouvait continuer après une conclusion aussi bouleversante.

Découvrez les coulisses de l'émission matinale préférée de l'Amérique, The Morning Show (TMS), où tout n'est qu'apparences et jeux de pouvoir. Quand Mitch Kessler, la star de l'émission, est accusé d'harcèlement sexuel, c'est tout le show qui est remis en question. Comment l'émission parviendra-t-elle à se relever d'une telle révélation ?

Alex Levy and Mitch Kessler

Alex Levy, la co-présentatrice de TMS, est la plus touchée par cette histoire. En effet, Mitch et Alex étaient partenaires dans l'émission mais les derniers évènements ont fortement nuit à l'image de la journaliste. C'est par un acte désespéré qu'Alex désigne sa nouvelle co-star, Bradley Jackson, une journaliste nouvelle génération qui n'a pas la langue dans sa poche et qui a tendance à agir de manière imprévisible.

En effet, Bradley a bien l'intention de découvrir la vérité sur ce qu'il s'est réellement passé au sein du quartier général de TMS. Comment les choses ont-elles pu déraper à ce point dans cette équipe qui se dit aussi soudée ?

Cette série est dingue. Rien que d'y repenser, je suis juste en extase. Je la trouve tellement bien réalisée, mon dieu. Il y avait des scènes vraiment poignantes, notamment dans les derniers épisodes où tout commençait enfin à se préciser. 

Alex Levy and Bradley Jackson

Cela me donnait mal au cœur de voir certaines scènes et les larmes me montaient aux yeux. Mais je ne pouvais pas détourner le regard devant tant de fragilité et d'authenticité et d'émotiiiiions. A punch right in the feels.

The Morning Show dépeint avec brio un environnement d'entreprise malsain, perverti par la manipulation de supérieurs hiérarchiques corrompus. Elle dénonce la culture du silence et montre à quel point l'influence des collègues de travail peut avoir un impact fort sur notre moral et nos décisions. Le regard accusateur que portent certains, les messes basses des autres contribuent tout autant à la perpétration de ces actes écœurants.

On découvre tellement de points de vue différents dans cette série. C'est ça que j'ai adoré. Tout n'est pas noir ou blanc, bien au contraire. Chacun a sa part de responsabilité dans l'affaire et la série nous le montre progressivement en développant chaque personnage impliqué, ce qui nous permet d'avoir une vision d'ensemble.

Ce qui m'a le plus impressionnée, c'est le fait que la série ne prenne pas le chemin le plus évident pour nous exposer les faits. Les premiers épisodes m'avaient semblé plutôt légers, très centrés sur les petits dramas inhérents à la vie de chacun ainsi que sur l'intégration (plutôt tumultueuse) de Bradley dans l'équipe. On en oublie presque que Mitch Kessler s'est fait accuser d'harcèlement sexuel dès le premier épisode. Notre garde se baisse peu à peu…

Alex Levy and Bradley Jackson

Tout au long de ces premiers épisodes, on apprend à connaître les personnages et les relations qu'ils entretiennent. On découvre à quel point Mitch était aimé et respecté de ses collègues avant son licenciement. Mitch est loin d'être décrit comme un prédateur sexuel. Il s'agit d'un gars normal, avec certainement un petit égo de star qui va bien, oui, mais rien qui ne nous donne des soupçons sur un côté plus sombre de sa personnalité. On assiste à l'écroulement de sa carrière et il est facile de se mettre à sa place. En effet, on comprend bien que se faire abandonner par son entourage et refouler par l'opinion publique doit être éprouvant.

Une fois qu'on atteint ce niveau de confiance envers les personnages, c'est là que The Morning Show prend un virage serré. On fait alors face à des révélations horrifiantes mais impossible de détourner le regard. À partir de là, j'étais complètement investie dans mon visionnage et c'est là que des larmes ont coulées. JE VOUS LE DIS. Avec ses apparences de feuilleton américain, The Morning Show prend finalement un ton plus grave et pressant. Les épisodes deviennent plus sérieux et durs à regarder. ALL THE FEELS.

Mark Duplass Says The Morning Show Gets 100% Better | E! News

Je passais littéralement du rire aux larmes. Cette série est aussi satisfaisante qu'elle n'en est déchirante. (J'insiste sur la partie "satisfaisante" parce que, quand la vérité éclate enfin et que les personnages se rebellent, c'est SI GLORIEUX).

Enfin bref. Cette série est un gemme caché mené par des acteurs de choix (Reese Witherspoon, Jennifer Aniston, Steve Carell, Gugu Mbatha-Raw parmi tant d'autres). Je l'adore, elle m'a vraiment marquée, et je la conseille à touuuut le monde. Quelle claque. Regardez-là s'il vous plaît !!!

Pour moi, The Morning Show fait un commentaire pertinent sur un sujet important lié aux évènements du mouvement #MeToo, et ce serait dommage de passer à côté de ça. En tout cas, j'ai été personnellement très touchée par l'exécution. Les témoignages fictifs de personnages fictifs n'ont jamais semblé aussi vrais…

Spoiler (cliquer pour révéler)

Et on en parle de Cory ?? Cet homme est trop étrange, je ne sais pas du tout quoi penser de lui. Il a aidé Bradley tout au long de la série et c'est génial. Mais en même temps, il a l'air vraiment bizarre. I don't know. Peut-être que dans cette saison, ses motifs s'alignaient avec ceux de Bradley, mais j'ai le pressentiment que cela ne durera pas éternellement. Il a plutôt l'air d'être quelqu'un qui se la joue solo à mes yeux…

Enfin bon, un vrai mystère pour moi ce Cory. JE LE TROUVE LOUCHE. 🕵️

cory ellison | Tumblr

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.