Stormdancer

The Lotus War tome 1, Stormdancer de Jay Kristoff

FEATHERS GROW BACK […] SISTERS DO NOT.

Culture japonaise + un univers steampunk + des katana-tronçonneuses + des bateaux volants + du sang partout + une héroïne badass + une créature mi-aigle mi-tigre blanc.

Si vous n'êtes attiré par aucun de ces termes, c'est que vous êtes un ALIEN. Vous pouvez donc passer votre chemin concernant Stormdancer. Les autres (c'est à dire 99,9% de la population), lisez ce livre !

image

J'avais de très grandes attentes concernant ce livre et pour moi, l'auteur Jay Kristoff est un pur génie. Tous ses livres me donnent envie : je trouves ses idées tellement uniques et correspondent tout à fait à ce que je recherche dans un bon roman ! J'ai ajouté tous ses ouvrages dans ma PAL, c'est pour vous dire…

Les idées y sont, mais est-ce que le contenu est à la hauteur des promesses alléchantes qui nous sont faites ?

La réponse est OUI.

image

Évidemment, cette review représente seulement mon propre avis et je suis fan du style de l'auteur. MAIS, j'avoue que je peux comprendre en quoi certaines personnes pourraient ne pas adhérer. Il y a beaucoup de descriptions, c'est très imagé avec des métaphores, des personnifications, etc. La plume de l'auteur est complexe et poétique. C'est parfois difficile de suivre.

J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire au début, durant les cents et quelques premières pages. Je n'ai pas tout de suite accroché et compris ce qu'il se passait dans les premiers chapitres. Il m'a fallut un temps pour m'habituer au style et à l'univers très riche de Stormdancer.

D'ailleurs, il y a un glossaire à la fin du livre qui m'a été très utile puisque je ne suis pas trop familière avec tous ces termes japonais.

image

Ne vous inquiétez pas ! Passé le cap des cents pages, ça y est, on entre ENFIN dans le vif du sujet et on se prend dans l'histoire beaucoup plus facilement ! Cela devient tout de suite plus intéressant dès l'apparition de l'Arashitora, le Tigre du Tonnerre (= créature mi-aigle mi-tigre blanc). C'est vraiment un des points forts de l'histoire ! C'est une bête majestueuse, puissante et magnifique qui fait rêver et c'était un vrai régal de suivre les aventures de Buruu (c'est son nom) et Yukiko, l'héroïne de l'histoire.

Yukiko est une jeune fille de 16 ans qui vient du clan Kitsune. Elle est très courageuse, badass, intelligente et représente tout ce que j'aime chez une héroïne. J'ai adoré en apprendre plus sur elle et sur son passé ! Yukiko a le don du Sçavoir, ce qui signifie qu'elle peut communiquer par la pensée avec d'autres êtres vivants et donc avec Buruu. Encore un aspect de l'histoire hyper intéressant !

image

Le duo Buruu et Yukiko est ce que j'ai préféré dans ce livre. L'évolution de leur relation est très touchante. Au début, Buruu a tout d'une bête sauvage, fougueuse et indomptable. Il ne s'exprime qu'avez des phrases courtes, des mots. Il est violent et veut tuer tous les enfant-singes (= les Hommes) qu'il considère comme des insectes qui polluent la planète. Mais petit à petit, Yukiko et lui vont se lier d'amitié et la jeune fille va déteindre sur lui. La bête commence à formuler des pensées plus humaines et apprend l'humour et le sarcasme. Certains passages étaient vraiment hilarants !

Il y a un peu de romance dans ce livre mais ce n'est pas du tout l’élément principal de l'intrigue. OUF. Personnellement, je ne l'ai pas vu passer, ahah ! J'étais trop prise par l'histoire principale pour accorder un réel intérêt à la relation entre Kin et Yukiko. J'ai d'ailleurs trouvé ça très bref… en fait, ça m'a un peu laissé indifférente.

Juste un petit mot concernant le méchant de l'histoire. ARG MAIS C'EST UNE VRAIE TÊTE À CLAQUE CE TYPE. Le Shogun Yoritomo est un pur enfant gâté doté d'une cruauté et d'une folie sans nom ! Bon j'avoue, en réalité, il m'a trop fait délirer, j'ai bien aimé détester ce personnage, ahah ! Un vilain digne de ce nom puisqu'il n'hésitait pas à tuer et à être… bah terriblement cruel. Mais des fois j'avais vraiment envie de l'étriper.

image

Petite citation de notre cher Yoritomo pour mettre dans l'ambiance :

Maintenant tu vas comprendre, postillonna Yoritomo, tout ce que tu as, c’est ce que je te permets d’avoir. Tu n’es que ce que je t’autorise à être. Et ce que tu désires le plus, c’est moi qui te l’accorde ou qui te le prends, selon mon bon vouloir. Réfléchis bien à ça, pendant toutes les heures noires qui te séparent du moment où tes plumes repousseront, et sache que chacune est une heure que je te laisse vivre. Je suis Yoritomo, élu d’Hachiman, empereur du monde. Si tu braves encore une fois mon autorité, je te retirerai tout ce qui te reste. Tu comprends ? Tout. (Un rictus félin se dessina sur ses lèvres.) Et d’abord, je lui ferai du mal.

Ce qui était super intéressant aussi, c'était les mythes concernant les dieux et les démons. J'adore ce genre de récits légendaires, j'ai trouvé ça fascinant !

Bref, dans l'ensemble j'ai ADORÉ ce premier tome de La Guerre du Lotus avec des personnages attachants, des trahisons, des retournements de situation (à la fin, omg) et des révélations déchirantes ! La plume de l'auteur m'a complètement charmée, Jay Kristoff nous fait voir de magnifiques images !

D'ailleurs, j'ai trouvé son écriture tellement inspirante que je n'ai pas pu résister à rouvrir Photoshop pour faire ces deux créations (voir ci-dessous ! JAY KRISTOFF M'A FAIT ROUVRIR PHOTOSHOP. MIRACLE.

image

image

J'ai juste eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire au début car je n'étais pas habituée à ce style très descriptif, c'est pourquoi je ne met pas la note maximale, mais presque ! Pour les sceptiques par rapport aux nombreuses descriptions, ne vous inquiétez pas, il y a également beaucoup d'action, de combats et DU SANG. Je vous recommande ce livre sans hésitation !

image

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.