Killing Eve, saison 1 : un chassé-croisé entre une espionne et une tueuse psychopathe charismatique

Killing Eve saison 1, de Phoebe Waller-Bridge

Killing Eve, c'était une série qui me faisait de l'œil depuis un petit bout de temps de par son synopsis mais également de par l'implication de Phoebe Waller-Bridge dans le projet. En effet, il s'agit d'une actrice/productrice/scénariste (et j'en passe) que j'affectionne particulièrement depuis que j'ai regardé sa série Fleabag, un de mes plus gros coups de cœur de l'année dernière. Quant au pitch de la série, j'ai tout de suite été séduite par l'idée d'une espionne traquant une tueuse psychopathe (oui, j'ai des goûts quelques peu inquiétants, dis donc). Pour moi, cela promettait un thriller psychologique avec des dynamiques assez intéressantes entre les deux protagonistes.

Il me devient de plus en plus aisé de reconnaître une œuvre de Phoebe Waller-Bridge. On y retrouve principalement un humour noir, décalé mais assumé, avec des personnages féminins forts, complexes, authentiques et sans vergogne. Il s'agit d'un mélange que j'adore, la recette parfaite pour une série de qualité à mes yeux. Et Killing Eve ne fait pas exception.

Photo Jodie Comer

Pour moi, la force de Killing Eve réside principalement dans le personnage de la fascinante, bien que dangereuse Villanelle. Il s'agit du Big Bad Wolf de la série, une jeune tueuse psychopathe aux apparences très trompeuses. Avec son air détaché, on a du mal à croire que celle-ci a un cœur. À la fois distante et enjouée, elle nous dévoile parfois une certaine sensibilité à peine perceptible que l'on a vite fait d'oublier, croyant qu'il s'agit du fruit de notre imagination. Est-ce de la simple comédie ? Villanelle est-elle touchée par ce qui l'entoure ou n'a-t-elle aucun sentiment  face à ses proies ?

Son personnage est juste mon préféré de la série. J'ai un faible pour les antagonistes complexes et incompris, avec des moralités ambiguës. Et Villanelle coche toutes ces cases. Il s'agit d'un personnage énigmatique ultra intéressant. Je veux en savoir plus sur elle !

Affiche Sandra Oh

Ce que j'ai le moins apprécié en revanche, c'était le manque de crédibilité de certaines scènes et c'était surtout en présence de Eve, l'espionne chargée de traquer Villanelle. Eve était une agente des services secrets à Londres avant de devenir espionne, et elle est donc censée s'y connaître un peu dans les actes de terrorisme ou tout ce qui concerne la sécurité en général. Pourtant, je l'ai trouvée très peu prudente dans ses actes. Pour moi, certaines scènes ne faisaient aucun sens : je ne la trouvais absolument pas professionnelle, ni compétente face aux menaces ce qui m'a fait lever les yeux au ciel plus d'une fois. C'est dommage !

Pour moi, c'est donc là le plus gros point faible de la série. Il manquait une certaine crédibilité dans les actes de nos personnages. Cela me faisait sortir de l'histoire par moments car je n'imaginais pas de telles décisions prises dans la vraie vie par des individus formés professionnellement dans le domaine de la sécurité.

Spoiler (cliquer pour révéler)

Une des scènes qui m'a le plus dérangée était celle de l'épisode 4, lors de la première confrontation entre Eve et Villanelle.

Alors que Eve s'apprête à échapper à la dangereuse psychopathe, celle-ci décide de ne pas prendre la fuite et sort carrément de la voiture en fin d'épisode pour faire face à Villanelle. WHAT. THE. HELL. J'ai trouvé ça particulièrement stupide de sa part et je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi elle aurait fait ça si ce n'est pour offrir un côté dramatique à la scène.

Sinon, j'ai adoré tout le reste et j'ai très hâte de découvrir la suite. La série était palpitante, il y avait de nombreuses scènes de tension que j'ai beaucoup aimées. Les dialogues étaient par ailleurs délicieux. L'étrange relation qui lie Villanelle et Eve dans ce chassé-croisé haletant est parvenu à me donner des frissons. J'ai très envie de voir où tout cela va nous mener.

Affiche Sandra Oh

Villanelle travaille pour une organisation obscure ce qui fait aussi partie des mystères à résoudre dans la saison. Il y avait donc quelques révélations frappantes au fil des épisodes, ce qui nous tenait en haleine. Je dois néanmoins avouer que j'ai davantage été fascinée par notre tueuse à gages impénétrable ainsi que par son attirance (réciproque) pour Eve. Il y a une tension et une alchimie si forte entre ces deux personnages féminins qu'il est tout simplement impossible de détourner le regard. C'est hypnotisant. Tout cela est à suivre de très près, en espérant être davantage convaincue par les prises de décisions de notre héroïne imprudente…

 

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.