Emerald City

Emerald City saison 1, de Matthew Arnold

Emerald City était l'une des nouvelles série de cette année, diffusée sur la chaîne NBC. Je n'avais pas entendu parler de cette série avant la sortie du premier épisode, donc je me suis lancée un peu à l'aveugle, avec pour seul indice qu'il s'agirait d'un retelling du Magicien d'Oz.

Le Magicien d'Oz n'est pas forcément une de mes histoires préférées de tous les temps, donc ce n'est pas cet aspect qui m'a d'abord donné envie, mais bien les belles affiches et la perspective d'une série fantastique (magie, aventures, sorcières… YASS).

Franchement, je ne suis pas déçue. J'étais même été assez surprise car j'ai beaucoup aimé cette série ! J'ai trouvé les décors, les effets spéciaux et les costumes fabuleux. Le budget de la série devait donc être assez élevé et j'espère qu'un tel travail sera récompensé par une audience bien remplie (je ne sais pas du tout si la série a eu du succès auprès des spectateurs, mais j'espère pour elle).

bar

On suit l'histoire de Dorothy, qui a été aspirée par une tornade lors d'une tempète et qui s'est retrouvée malgrès elle dans un monde inconnu. Juste que là, rien de nouveau, ahah. Durant ses péripéties dans le but de rentrer chez elle, Dorothy va faire de nouvelles rencontres (bonnes comme mauvaies) et sera entraînée dans une guerre qui oppose les sorcières et le Magicien d'Oz, sans parler de la menace qui pèse sur le royaume : The Beast Forever.

J'ai adoré découvrir chaque personnages au fur et à mesure de l'histoire ! Ils sont tous bien développés et uniques. Mais ma préférée restera sans hésiter Langwidere. Ce n'est même pas l'héroïne de l'histoire, ahah, mais je l'ai trop aimé. Son air hautain et insolent et royal et sarcastique et anw, j'adore ! Je ne la connaissais pas du tout car elle n'est pas un personnage principal dans l'histoire du Magicien d'Oz, ce qui a rendu son personnage d'autant plus fascinant, surtout le fait qu'elle porte tout le temps un masque : ça la rendait mystèrieuse, j'avais très envie de découvrir son secret !

gifgifgif

Concernant Dorothy elle-même, je l'ai trouvé un peu agaçante, parfois. Au début de la série, je la trouvais plutôt pas mal, mais sa relation avec Lucas n'a pas arangé les choses. J'aimais beaucoup comment les choses se présentaient, mais très souvent, je suis déçue par les romances à l'eau de rose que l'on doit subir dans les séries. Malheureusement, c'est le cas dans Emerald City. J'ai trouvé que c'était un peu trop "précipité" : les moments intimes sont arrivés beaucoup trop vite ce qui a rendu les scènes parfois niaises et maladroites et cringy. UGH. Il y'avait tout de même quelques passages sympas (comme sur le gif ci-dessous), mais je peux les compter sur les doigts d'une main. #sorrynotsorry

gif

À part ça, j'ai également trouvé que l'intrigue manquait un peu de "peps", c'était assez lent à se mettre en place et je ne me suis pas complètement éprise de l'histoire. Ça manque d'addictivité tout ça ! Ce qui explique ma note…

Dans l'ensemble, c'était une belle découverte. Les points forts résident principalement dans l'ésthétique, la magie et quelques personnages attachants/badass #Langwidere

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.