Batman : Nightwalker

DC Icons tome 2, Batman : Nightwalker de Marie Lu

gif

Je ne connais pas vraiment l’histoire derrière Batman #inculte donc vous ne me verrez pas me plaindre à ce propos concernant ce livre. En tout cas, si comme moi, vous ne savez pas grand-chose sur Batman, ne vous inquiétez pas, vous pouvez toujours lire ce livre sans problème ! L’histoire se situe avant que Bruce Wayne ne devienne le superhéros que l’on connaît tous.

Batman : Nightwalker était une version intéressante de l’histoire de Batman. On suit un jeune Bruce Wayne qui vient tout juste de perdre ses parents et qui a hérité de leur fortune.

Le gang des Nightwalkers terrorise Gotham City et dans sa tentative échouée d’appréhender l’un de ses membres, Bruce se fait arrêter par la police. Pour purger sa peine, Bruce est amené à travailler dans le terrible asile d’Arkham.

gif

Il va alors faire la rencontre de Madeleine, une jeune criminelle qui a été incarcérée dans cet endroit pour avoir été responsable de trois meurtres sanglants. La police tente d’interroger Madelaine mais sans succès. Cette dernière refuse de parler… sauf à Bruce.

Je m’attendais à quelque chose de plus sombre. Batman est censé être DARK. Mais là, c’était vraiment gentillet, très teen. Typiquement Young Adult, en fait. Malgré le fait que l’histoire se déroule principalement dans l’asile d’Arkham ou que l’une des personnages principales, Madeleine, soit suspectée de meurtre, rien ne m’a réellement donné de frissons.

On n’explore pas vraiment l’asile, donc pas le temps d’avoir des frayeurs. Quant à Madeleine, c’était l’une de mes personnages préférés de ce livre. Elle est ultra mystérieuse et on a envie de la connaître davantage sans vraiment y parvenir. Elle m’a surprise jusqu’au bout et j’ai beaucoup aimé.

Les plot twists n’étaient pas hyper choquants. J’avoue en avoir deviné certains juste avant qu’on nous les révèle.

Spoiler (cliquer pour révéler)
  • Richard qui fait partie des Nightwalkers ;
  • Le frère de Madelaine qui n’est pas vraiment mort.

Pour résumer, ce livre était une lecture très agréable et rapide—peut-être même trop rapide. Le livre en lui-même m’a paru assez court. Au final, Batman : Nightwalker ne m’aura pas bouleversée. C’était une lecture plutôt banale, peu mémorable mais tout de même sympa. Je n’avais pas forcément de grandes attentes et ce livre m’a donné raison. J’en ressors avec un avis partagé entre les points positifs et les points négatifs. En tout cas, j’ai largement préféré ma lecture de Wonder Woman : Warbringer par Leigh Bardugo.

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.