And I Darken

The Conqueror's Saga tome 1, And I Darken de Kiersten White

Her spine was steel. Her heart was armor. Her eyes were fire.

Les fictions historiques ne sont pas le genre que j'ai l'habitude de choisir en priorité mais je dois avouer que cette couverture est plutôt… FANTASTIQUE. Mais pas que. L'histoire me semblait également plutôt intéressante. Un retelling du personnage iconique : Vlad l'Empaleur, qui a également inspiré le mythe de DRACULA. Mais… et si Vlad l'Empaleur était Lada l'Empaleuse ? Oh. My. Gawd. C'est la meilleure idée du moooonde.

No one expects a princess to be brutal.

L'histoire débute avec la naissance de Lada, suivie par celle de Radu, un an plus tard. Dès son plus jeune âge, Lada fait preuve d'une grande agressivité, de force et de cruauté. Elle souhaite prouver à son père, Vlad Dracul, qu'elle mérite son attention, qu'elle mérite d'être sa fille. Car vous vous en doutez, le XVème siècle n'est pas vraiment la période la plus glorieuse pour les femmes ! Malgré cela, l'auteure a su créer un personnage féminin fort qui parvient à se démarquer et à casser les préjugés de l'époque (difficilement, mais sûrement !)

À l'inverse de sa sœur, Radu est très sensible, rêveur, délicat… et beau. Le XVème siècle ne fait pas de cadeaux aux femmes, mais plus généralement aux faibles. Et malheureusement, Radu l'est aux yeux des autres enfants de son âge qui ne se privent pas de faire de sa vie un cauchemar. Radu passe donc le plus clair de son temps en train de pleurer ou de se réfugier sous les jupes de sa nourrice qu'il considère comme sa mère.

On suit la vie des deux enfants à Wallachia, leur lieu de naissance, jusqu'au jour où ils sont emmenés au beau milieu de la nuit par leur père vers l'Empire Ottoman. On apprend alors que Vlad Dracul a vendu ses enfants aux ottomans afin d'assurer son trône à Wallachia. #notcool

CE LIVRE. Ce livre n'étais pas ce que j'avais espéré. Je pensais qu'il y aurait du gore, du sang, beaucoup d'action et d'empalements ? Mais en réalité, ce n'est pas du tout le centre de l'intrigue. C'est sûr, il y en a un peu, mais la violence n'est pas aussi prononcée qu'on pourrait le penser. Elle est surtout suggérée ! Donc, pour les âmes sensibles, n'ayez crainte !

“On our wedding night," she said, "I will cut out your tongue and swallow it. Then both tongues that spoke our marriage vows will belong to me, and I will be wed only to myself. You will most likely choke to death on your own blood, which will be unfortunate, but I will be both husband and wife and therefore not a widow to be pitied.”

Je confesse : je me suis pas mal ennuyée durant ma lecture. L'histoire se concentre principalement sur la vie et le développement de nos personnages principaux et surtout sur les conspirations politiques et tout ce qui se réfère aux affaires de cour. Il y avait beaucoup d'informations sur les différents ennemis, alliés, plans de guerre, etc.

Wowowow. STOP. STOP. Je veux voir Lada empaller des gens, please. *sors très loin*

Malgré le fait que ce ne soit pas un livre rempli d'action, de brutalité et de combats, ma lecture n'a cependant pas été désagréable ! J'ai ADORÉ les personnages de Lada et Radu. Ces deux-là ont des personnalités opposées, mais j'ai trouvé leur développement et leur dynamique super intéressante et captivante. Le point fort de And I Darken était, sans hésiter, ses personnages principaux. Je précise "principaux" parce que les autres personnages que nos héros ont été amenés à rencontrer durant leurs aventures ne m'ont pas tant marquée que ça. Je me souviens de leur nom et de ce qu'ils représentent aux yeux de Lada ou Radu mais c'est tout : on n'a pas l'occasion de vraiment s'attacher à eux.

Bien sûr, il n'y a pas que Lada et Radu qui sont importants dans cette histoire. Mehmed, fils du Sultan de l'Empire Ottoman, est également sous les feux du projecteur. On n'a pas accès à son point de vue (et je trouve ça un peu dommage) donc je ne me suis pas vraiment attachée à lui… contrairement à Lada et Radu qui, eux, sont complètement accro. Ces trois-là sont les meilleurs amis du monde dans le livre et j'ai beaucoup aimé lire à propos de leurs relations complexes. TRÈS complexes.

Quand je dis "complexes", c'est qu'il y a un certain triangle amoureux entre eux… Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas le genre de triangle totalement détestable. J'ai trouvé que cet amour impossible a été super bien utilisé dans l'histoire ! Ça m'a même brisé le cœur… ANNNW RADU. #tristesse Et ce n'est pas le triangle amoureux basique d'un personnage qui ne sait pas qui choisir entre deux autres personnes. Ici, il s'agit plutôt de sentiments qui ne vont que dans un sens…

En résumé, And I Darken est un roman qui se concentre surtout sur la vie des personnages et les manigances politiques. Ça manque un peu d'action à mon goût et il y a parfois un peu trop d'informations d'un coup mais les personnages rattrapent vraiment tout ça. Ils sont très bien approfondis et développés, j'adore Radu et Lada ! Des thèmes importants son abordés puisque Lada se questionne beaucoup en tant que femme  et adolescente, de même que Radu sur sa sexualité. Les relations d'amitié, d'amour et de fraternité qui lient chacun des personnages étaient super bien exploitées dans ce livre. Leur dynamique était parfaite, j'ai adoré les dialogues entre ces personnages attachants et j'ai hâte de découvrir la suite de leurs aventures. + COUVERTURE MAGNIFIQUE.

Commentaires

Soyez le premier à partager votre avis sur cet article !

reCaptcha logo

Ce site est protégé par reCAPTCHA.
Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.