Il y a , par

Chronique

Queen of Shadows (Throne of Glass #4) de Sarah J. Maas

The queen has returned.

Everyone Celaena Sardothien loves has been taken from her. But she’s at last returned to the empire—for vengeance, to rescue her once-glorious kingdom, and to confront the shadows of her past…

She has embraced her identity as Aelin Galathynius, Queen of Terrasen. But before she can reclaim her throne, she must fight.

She will fight for her cousin, a warrior prepared to die for her. She will fight for her friend, a young man trapped in an unspeakable prison. And she will fight for her people, enslaved to a brutal king and awaiting their lost queen’s triumphant return.

The fourth volume in the New York Times bestselling series continues Celaena’s epic journey and builds to a passionate, agonizing crescendo that might just shatter her world.

gif

Trop. De. Choses.
IL Y A BEAUCOUP TROP DE TRUCS QUI SE SONT PASSÉS DANS CE LIVRE. OMG.

Est-ce que j'ai aimé ? Yass. Yass. YASSS.
Ça veut dire que c'est ton livre préféré de la saga alors ? Non...
Mon livre préféré reste le second tome, Crown of Midnight. J'ai aimé celui-ci mais j'ai trouvé qu'il pouvait être beaucoup moins long. Les passages intermédiaires qui préparaient le terrain pour la prochaine offensive, la prochaine grande action m'ont un peu ennuyés. Cet ennuie était très vite effacé grâce aux nombreux événements qui me laissaient sans voix. OHGOD. En résumé, c'était un ascenseur d'émotions extrêmes et d'ennuie profond (car il y a certains personnages auxquels je n'arrivais pas à m'attacher).

Juste, j'ai envie de me délivrer d'un truc, là, tout de suite. Attention HUGE spoiler.

Arobynn est mort. JUSTE COMME ÇA.
Arobynn.
Est.
MORT.

gif

Ahem. Bref. Je crois que j'ai eu plusieurs mini arrêts cardiaques au cours de ma lecture. Je ne sais même plus pourquoi. Tout se mélange dans ma tête, je suis dans l'incapacité totale de faire une chronique digne de ce nom actuellement. Ce livre. C'était comme une très longue aventure avec des rebondissements, du suspens insoutenable, des personnages GLORIEUX. Oui, je crois que je vais parler des personnages, ça va être plus simple.

Aelin. Je vais l'appeler comme ça maintenant parce que dans ce tome, elle a définitivement renonncé à Celeana Sardothien. Aelin est toujours aussi incroyablement badass, intelligente, et, et... je crois que je vais m'arrêter ici parce que de toute façon, l'éloge de ses exploits et de ses talents sont répétés bien assez fois dans le livre. JE CROIS QU'ON A COMPRIS. Aelin est géniale. Okay merci bye.

Plus sérieusement, je suis d'accord, j'ai trouvé son personnage absolument formidable et elle ne cessait de m'étonner en ayant toujours un coup d'avance sur tout le monde. Le point fort de ce livre était ses retournements de situations inattendus car on ne nous disait pas grand choses sur les plans qui étaient élaborés et on était jetés dans l'action sans vraiment savoir ce qui allait se passer ou si tout était prévu ou non.

Mais au bout d'un moment, j'avoue que j'ai commencé à comprendre le truc et certaines choses ne m'ont plus aussi surprise. OUI JE METS DU TEMPS À PIGER LE TRUC. *pleure dans un coin* Mais c’est vrai que le fait qu'on nous répète sans cesse à quel point Aelin est incroyable, que c'est une REINE, qu'elle est BELLE, qu'elle est FORTE et INTELLIGENTE, ça m'a un peu fatigué tout ça.

gif

Rowan. Ahlala. Rowan, Rowan, ROWAN.
Rowan, je l'aime. Mais, il y a un mais. Que je vous expliquerai après avoir fait mon petit fangirling de dernière minute.

gif

Je shippais tellement Rowan et Aelin. ARRG. Et j'ai eu ce que je voulais. YASSS. BUT. NOT YASSS
J'ai adoré le personnage de Rowan dans le tome précédent, Heir of Fire : il avait du caractère (pas comme les autres personnages masculins), il était un des rares à ne pas vénérer toutes les paroles/actions d'Aelin (loin de là) et la relation entre lui et la jeune fille était basée sur du concret, du vrai. Il ne se sont pas regardé pendant une seconde puis décrété qu'ils étaient fous amoureux l'un de l'autres. Ils ont forgés une vraie relation, une vraie amitié basée sur les expériences qu'ils ont vécu ensemble, sur leurs peines partagées. Bref, j'étais fan de Rowan parce que c'était un personnage bien construit, avec une backstory plutôt chargée qui m'a permis de vraiment m'attacher à lui.

Dans ce tome, la tension sexuelle entre Aelin & Rowan était très (trop ?) présente. Ce que j'avais aimé chez Rowan, je ne l'ai pas trop vu ici. Ce qu'on a eu, c'était le cliché du mâle viril qui désire la fille de tout son être. À chaque fois qu'on était plongé dans son point de vue, Rowan était soit en train de faire l'éloge de sa reine ou soit en train de s'inquiéter pour elle. Le bon vieux cliché du mec HYPER protecteur dont toutes les pensées tournent autour de sa belle... qui est pourtant loin d'être une jeune fille en détresse si je puis me permettre. Fin bref, le seul mot que m'a inspiré la relation Aelin x Rowan dans ce tome est : CLICHÉ.

Fin je sais pas, mais quand j'ai lu ÇA.

gif

J'ai tout de suite pensé à Twilight. Genre le mec, il a vécu des siècles et il vient de découvrir le grand Amour juste là. #superCringy
Pourtant j'étais tellement contente quand j'ai su que Rowan avait eu un passé amoureux avec une autre femme avant Aelin. Mais non, finalement c'est Aelin l'amour de sa vie (de plus de 4-5 siècles je le rappelle).
Malgré tout ça, je peux pas m'empêcher de toujours aimer Rowan. JE SUIS BIZARRE. Mais j'espère que ça va s'arranger dans les tomes suivants parce que pour l'INSTANT CE N'EST PLUS POSSIBLE.

gif

Dorian c'est la grosse surprise depuis le tome précédent et son personnage ne cesse de m'étonner même dans Queen of Shadows. Pour être honnête, de mon point de vue, il était très mal parti. Ce n'était qu'un prince fade et cliché (j'ai l'impression de répéter ce mot x1000) qui servait à la romance de l'intrigue. Le beau mec du coin, gentil et parfait, quoi. MAIS NON. Dorian sert vraiment à quelque chose, ahah ! Et Dorian, je l'aime de plus en plus ! Dans ce tome, il était emprisonné dans son propre corps alors qu'il portait le collier noir qui permettait au Valg de prendre possession de son être. Ses chapitres étaient courts mais je les ai adoré. On le voit abandonner peu à peu sa lutte intérieure avec le Valg et c'est super triste à voir mais très bien fait en même temps ! YAY DORIAN.

Du coup je fais un léger détour vers Kaltain qui fait son grand retour dans Queen of Shadows. Elle aussi est possédée par un démon. Au début de la saga, je pensais qu'elle n'aurait AUCUNE importance dans la suite des événements mais je me trompais lourdement et elle est vite remontée dans mon estime ! Ses chapitres étaient courts et peu nombreux mais j'ai savouré le peu qu'on ait eu !

Manon Blackbeack. Autant, j'avais adoré ses chapitres dans Heir of Fire, autant ici, ce sont ceux qui m'ont le plus ennuyé. Ce n'est que dans la dernière partie du livre qu'elle s'est révélée être intéressante à mes yeux !
Manon et Dorian ? 

gif

Lysandra est la GRANDE GRANDE révélation de ce livre. C'était mon personnage préféré de l'histoire ! Ça faisait du bien de voir Aelin et elle être amies parce qu'il manquait vraiment une présence féminine dans l'entourage de notre jeune reine. Lysandra rempli tout à fait ce rôle et même plus. Je l'adore ! Pourtant, dans The Assassin's Blade, c'était une vraie tête à claque, mais là GROS REVIREMENT.

Aedion, Elide, Chaol, Nesryn ? J'ai pas réussi à m'intéresser à vous. #sorryNotSorry

gifgif

*Ça y est, je commence à mettre trop de gifs, il est temps de conclure cette chronique parce que sinon...*

Queen of Shadows était un livre EXPLOSIF. Beaucoup de choses se mettent en place et promettent une suite absolument fantastique ! Mais c'est vrai que ce livre aurait pu être raccourci d'au moins 100-200 pages, ahah. Il y a des moments où j'avais envie de mettre un 4/5 et ensuite BOUM, 5/5 direct. Donc au final, j'ai tranché, 4.5/5 ce qui est toujours une excellente note ! Je suis amoureuse de Throne of Glass malgré ses petits défauts mais la perfection n'existe pas donc je ne lui en veux pas !

Commentaires (0)


Poster un commentaire




BBcode

balises









50px

40px

30px

20px

10px

Times New Roman

Calibri

Georgia

Bebas Neue

Cubano

Trebuchet Ms

Aleo

Poetsen One

espace

espace

espace

espace

espace

color b i url img quote size shadow strike spacing overline u spoiler highlight left center right justify hr dotted font infob

smilies

Prévisualisation

(NB : les spoilers ne sont pas disponibles durant l'aperçu)

Inscription













Mot de passe oublié ?




Votre nouveau mot de passe va vous être envoyé par mail.
N'oubliez pas de regarder dans vos courriers indésirables.
Il se peut que votre compte ait été supprimé car cela faisait plus de 6 mois que vous ne vous étiez pas connecté : dans ce cas, la solution est de se créer un nouveau compte.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.